Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Colovic (Ivan), Le bordel des guerriers. Folklore, politique et guerre

Munster : LIT [« Freiburger Sozialanthropologische Studien » (9)], 2005,154 p.
François Ruegg
Référence(s) :

Colovic (Ivan), Le bordel des guerriers. Folklore, politique et guerre, Munster : LIT [« Freiburger Sozialanthropologische Studien » (9)], 2005,154 p.

Texte intégral

1La célébration de l'héroïsme, du guerrier ou simplement du casseur, n'appartient pas à un passé lointain dont la patine atténuerait la violence. C'est ce dont Le Bordel des Guerriers témoigne, en nous présentant une galerie de portraits de héros et de saints contemporains, venus alimenter la chronique populaire par leurs exploits plus ou moins sanglants durant les deux dernières décennies, marquées évidemment par la guerre fratricide du début des années quatre-vingt-dix.

  • 1  Voir notamment son article Colovic (Ivan), « Les prêtres de la langue. Poésie, nation et politique (...)

2Ce panorama, consacré à ce que l'on pourrait nommer un certain imaginaire serbe, permet à Ivan Čolović, dont on connaît l'intérêt pour les symboles politiques « nationaux »1, de se livrer à une analyse de la communication littéraire, symbolique et politique à la fois. L'intérêt du livre, outre l'analyse qu'en fait l'auteur, est de nous donner accès à des documents ethnographiques de première main, glanés dans les gazettes, les publicités ou même dans les cimetières, véritables témoins de l'existence d'une mythologie fonctionnelle qui n'a rien à voir avec les superstitions ou les survivances magico-religieuses relatées habituellement par l'ethnographie et le folklore nationaux.

3Le discours se concentre sur la guerre et sa transposition dans la politique, son « im-mortalisation » dans le folklore, y compris le folklore religieux. Il fait voir comment la propagande contemporaine de la guerre et les media qui s'en font l'écho fonctionnent sur le mode ou à la manière du folklore traditionnel et ont permis ainsi aux dirigeants d'assurer à leur politique l'adhésion quasi religieuse d'une partie de la population.

4Le bordel des guerriers se compose de treize essais. L'auteur montre comment « Folklore, politique et guerre » s'associent pour célébrer le génie national au combat, à travers l'analyse de morceaux de bravoure littéraires. Ces textes, écrits à la veille du conflit en ex-Yougoslavie ou durant les années de guerre, témoignent de l'état d'esprit qui régnait alors dans l'opinion publique. Chaque essai prend pour cible un personnage épique ou un événement relaté par les media, dans des récits de style populaire et apologétique.

5Dans « la mort de Ljuba de Zemun » ou le paradoxe du protecteur (pp. 7-18), premier essai du livre écrit en 1989, Čolović décrit le procédé de la mythologisation du criminel. Dans l'essai suivant, c'est la manipulation politique du folklore qui est exposée puis c'est le tour du football et des publicités d'une banque. Viennent ensuite le héros des débuts de la guerre, le capitaine Dragan, subtil pendant civilisé de la brute locale, puis le folklore érotico-guerrier, illustré dans une BD. Suivent, dans trois essais, la mythologisation de la souveraineté nationale, du peuple et des saints guerriers. L'identité serbe et les criminels héros de la guerre, terminent la série de ces essais.

  • 2  Notamment dans Čolović (Ivan),The Politics of Symbol in Serbia. Essays in Political Anthropology, (...)

6Le livre a les défauts de ses qualités, c'est-à-dire qu'il ne peut, au travers de ces courts chapitres, présenter une étude systématique de la manipulation politique des symboles et des narrations « populaires ». Ce que l'auteur a fait dans d'autres ouvrages parus en serbe, en anglais ou en allemand2. La version originale en serbe de Le bordel des guerriers en est à sa troisième édition.

Notes

1  Voir notamment son article Colovic (Ivan), « Les prêtres de la langue. Poésie, nation et politique en Serbie », Terrain, (41), septembre 2003.

2  Notamment dans Čolović (Ivan),The Politics of Symbol in Serbia. Essays in Political Anthropology, London : Hurst & Company, 2002.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Ruegg, « Colovic (Ivan), Le bordel des guerriers. Folklore, politique et guerre », Balkanologie [En ligne], Vol. IX, n° 1-2 | décembre 2005, mis en ligne le 14 janvier 2010, consulté le 26 avril 2017. URL : http://balkanologie.revues.org/2007

Haut de page

Auteur

François Ruegg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page