Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Quella-Villéger (Alain), Muhidine (Timour), éds., Balkans en feu à la veille du XXe siècle

Paris : Omnibus, 2004, 960 pages
Pascal Barraillé
Référence(s) :

Quella-Villéger (Alain), Muhidine (Timour), éds., Balkans en feu à la veille du XXe siècle Paris : Omnibus, 2004, 960 pages.

Texte intégral

1Actuellement, les témoignages consacrés à la situation des Balkans à l'aube du XXe siècle sont rares. La guerre des Balkans demeure encore mal connue par les Européens occidentaux, tout comme les problèmes liés au nationalisme en Bulgarie et en Grèce. Alain Quella-Villéger et Timour Muhidine ont choisit de remettre au goût du jour les événements tragiques de cette période en utilisant des textes d'auteurs plus ou moins connus. Pour venir à bien de ce projet, les deux auteurs ont mêlé des extraits de romans, de poèmes et des témoignages poignants de soldats ou d'observateurs neutres, sans négliger les articles des journalistes les plus en vue.

2Une vingtaine de textes ont été choisis pour évoquer les différentes perceptions de ce conflit. Qu'ils soient Serbes, Bosniaques, Français, Américains, Turcs, Grecs ou Bulgares, tous ont une opinion sur cette guerre. Finalement tous les témoignages se rejoignent pour raconter les mêmes atrocités. Ce recueil permet au lecteur d'avoir une approche originale des conflits identitaires qui règnent dans les Balkans. Cet assemblage de textes est pensé comme un itinéraire : le départ, puis l'arrivée en plein cœur des combats, enfin le retour sur le terrain pour, en quelque sorte, faire un état des lieux. Le voyage s'organise en trois parties.

3La première, intitulée « Vers Sarajevo » est introduite par un texte de Pierre Loti : Lettre sur la guerre Moderne et donne le ton de l'ouvrage. Le récit des frères Tharaud, racontant avec précision La bataille à Scutari succède aux extraits d'écrivains turcs comme Ômer Seyfettin, qui décrit les actions cruelles des comitadjis dans La Bombe. Necati Cumali, pour sa part s'attache à montrer la fin d'un monde turc dans Le dernier seigneur des Balkans.

4La deuxième partie, intitulée « Dans la grande guerre », amène le lecteur au cœur même de la guerre. Les récits de soldats sont remarquables de sincérité ; Henri Frappié est l'un d'eux, il est français et se trouve sur le front. La vie et la mort se côtoient dans Jours d'Orient, où ce « Poilu » du front d'Orient rend hommage à ceux tombés sur le champ de bataille. Roger Vercel raconte des faits similaires dans son roman Capitaine Conan. Les détails événementiels des Guerres balkaniques d'Aram Andonyan tout comme ceux de La guerre dans les Balkans, de l'Américain John Reed, viennent corroborer l'idée d'une guerre complexe où les alliances laissent présager une guerre mondiale proche. Les autres témoignages et nouvelles sélectionnés montrent les traumatismes occasionnés par les affrontements, mais aussi par des maladies comme le choléra qui fait des ravages au sein des civils et des combattants.

5La dernière partie : « Retour dans les Balkans », est beaucoup plus succincte. Elle est consacrée à des récits d'explorateurs des temps modernes et empreints d'humanisme. Les deux auteurs ont privilégié trois voyageurs. Qu'ils soient français, turcs ou macédoniens, ils se rendent en des lieux où la tension entre nationalités est encore palpable. Ils ont tous recours à l'histoire des années 1912-1913, pour bien comprendre la situation qu'ils redécouvrent dans les années 90. Alain Quella-Villéger et Timour Muhidine ont choisi des extraits de Retour dans les Balkans de Nedim Gürsel, accompagnés des Livres de mon père du Macédonien Luan Starova. Enfin, un morceau de l'excellent Balkans-Transit de François Maspero vient clore ce recueil.

6Cependant, la vision de certains personnages reste sujette à controverse et il est ici pertinent de recourir au « Dictionnaire des auteurs », outil nécessaire pour cerner l'origine et les opinions politiques de ces hommes et de ces femmes. Outre des récits éclectiques riches en détails, cet ouvrage recèle des « Repères chronologiques ». Enfin, quelques cartes des Balkans complètent ce recueil afin de pouvoir localiser les pays cités. Cette sélection de textes peu connus, venus d'horizons différents, est à n'en point douter une œuvre cosmopolite, à l'image de la région qu'elle évoque. Ce livre au contenu si disparate possède aussi la qualité d'offrir aux lecteurs plusieurs versions de la fin d'un monde jadis dominé par les Autrichiens et les Ottomans.

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascal Barraillé, « Quella-Villéger (Alain), Muhidine (Timour), éds., Balkans en feu à la veille du XXe siècle », Balkanologie [En ligne], Vol. VIII, n° 2 | décembre 2004, mis en ligne le 20 janvier 2010, consulté le 24 mars 2017. URL : http://balkanologie.revues.org/2039

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page